Page:Charbonneau - Fontile, 1945.djvu/103

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

des noms au registre, Chamel avait causé tout un émoi en demandant au curé d’ajouter « criminel » après le nom du jeune homme.

À la fin du repas, il me prit à part pour me parler d’un projet nécessitant une petite mise de fonds.

— Demandez-la vous-même à mon père, lui dis-je.

— Julien ne sait pas comprendre la plaisanterie, dit-il en revenant vers Bonneville. Hein Julien ?

Dans la rue, je rencontrai Armande. Elle était accompagnée d’une amie, dans laquelle, je reconnus Imelda Lescaut, qui me tenait compagnie, autrefois, dans le vieux salon aux tapisseries déteintes quand j’attendais Georges. Imelda avait l’allure décidée des femmes belles et aimées et, dans sa voix devenue plus grave, perçait un rien d’espièglerie. Elle était revêtue d’une pelisse d’écureuil et portait des bas gris.

Armande portait une robe noire à dessins volutés sous une cape de renard gris et un petit chapeau rond très seyant plaqué de plumes de