Page:Chantreau - Dictionnaire national et anecdotique - 1790.djvu/96

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Journal des constitutions : écrit en Gallois, par l’auteur des imprudences de la jeunesse, que Buisson croit avoir en François. Ce journal est extrait d’un excellent livre anglois qui lui-même est l’extrait d’un autre extrait.

Journal des établissements : utile jusqu’à présent à l’auteur & au public. Il restera.

Journal général de la police et des tribunaux : on y trouve d’excellents morceaux d’astronomie & un article de météorologie de M. de la Lande[1]. Je croyois que cet illustre savant, pour nous donner une idée de l’universalité de ses talens, s’en seroit tenu à ses neuf gros volumes de voyages en Italie, où sont inscrits avec exactitude les noms de toutes les auberges, & qu’il n’auroit point mis la main à la gazette dont il est question ici. D’après cette idée je présume encore que c’est le rédacteur qui emprunte le nom de cet homme célebre, comme il a emprunté celui d’un jeune académicien Basque, qui dans cette gazette dite de la police et & des tribunaux, donne des détails très-intéressans sur l’anneau de Saturne. Le public, assure-t-il, verra avec plaisir que l’espace VUIDE compris entre l’anneau & le globe de la planette est de 1,169,069,000 lieues quarrées.

  1. Voyez la note de la page 79.