Page:Chantreau - Dictionnaire national et anecdotique - 1790.djvu/71

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Égalité : (en matière d’impôt) répartition projettée par les représentans de la nation, que mille obstacles semblent vouloir écarter ou rendre chimérique. Si cependant, malgré les menées des Castes privilégiées, ce projet a lieu, la France sera la contrée la plus heureuse de l’Europe ; elle n’enviera point aux Espagnols ces mines qui cesseront bientôt d’être mines ; aux Italiens leurs indulgences qui n’en sont plus. Elle dira aux Allemands : nous rions de vos altesses : au Polonois : nous plaignons vos serfs, & vous, illustre Catherine, nous nous étonnons que vous en ayez encore !

ÉLECTEUR : ce ne sont pas des électeurs Germaniques dont il est question ici, mais de M. Josse, brave pere de famille, qui va à son district, & qui, par la voie du scrutin est nommé électeur ; c’est-à-dire, choisi pour aller à la ville y élire un député ou représentant, qui est pris dans les électeurs, & qui par conséquent peut être M. Josse.

Au moment de la révolution on entendoit par électeurs, de braves citoyens, qui, au péril de leur vie, n’ont point désemparé l’hôtel-de-ville, & ont été les chevilles ouvrieres de la révolution ; nous devrons tout sans doute à ces chevilles immortelles que d’autres chevilles ont voulu chasser, parce que nous avons un proverbe qui dit : qu’un clou chasse l’autre : mais en fait de municipalité il n’y a pas de proverbe qui