Page:Chantreau - Dictionnaire national et anecdotique - 1790.djvu/68

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

DON PATRIOTIQUE : c’est l’or, c’est l’argent qu’on porte de bon cœur sur l’autel de la patrie pour subvenir à ses besoins. Hélas ! les donateurs qui veulent, ne sont pas ceux qui peuvent ; aussi leurs dons en deviennent plus précieux ; ils n’avoient que leurs boucles, & l’autel en a été chargé ; mais qu’est-ce qu’un monceau de boucles en comparaison d’une Sainte-Claire, qui pese 229 marcs ? ah ! si les gens aux boucles eussent été les gens aux saints, auguste patrie, ton autel eût bientôt succombé sous leurs poids !

On a cependant vu, dans différens dons de vaisselle, des restitutions patriotiques, qui décelent un ferme propos de devenir citoyen.

DRAPEAU : enseigne militaire : les nations ont adopté différentes couleurs : les François ont le drapeau blanc avec des fleurs-de-lys, les Espagnols ont le drapeau blanc avec une croix de Saint-André ; les Barbaresque l’ont rouge[1].

DROIT : le droit public, le droit de l’homme, &c. Une des découvertes les plus récentes est celle qui nous a appris que c’est ce dernier qu’il faut dériver le premier. Dans l’ancien régime, les publicistes, qui n’alloient point chercher leurs principes

  1. Ce commencement d’article est de feu M. d’Osier ; il est beaucoup plus étendu dans le manuscrit ; mais le texte est tellement endommagé, qu’il n’a pas été possible d’en déchiffrer autre chose que ces mots : en cas d’attroupement. Note de l’éditeur.