Page:Chantreau - Dictionnaire national et anecdotique - 1790.djvu/63

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

qui est toujours au courant, & a mille motifs pour avoir raison.

DÉMAGOGUE : fourbe qui en impose au peuple, & feint d’être son ami pour le tromper avec plus de perfidie. Docteur Marat n’étoit point un démagogue, comme quelques journalistes l’ont soutenu ; il en avoit le langage sans en avoir l’adresse ni l’intention. Docteur Marat vouloit vendre ses feuilles, & voilà ce qui le faisoit vociférer ; mais un adroit Sinon, dont les Dauphinois ont d’abord été la dupe, c’est ce Roumein né parmi le peuple, parlant le langage du peuple, & toujours au nom du peuple. Ses malheureux compatriotes, il eût fini par les faire égorger, si les fideles gardiens du troupeau n’eussent point crié au loup.

Chaque fois que je me sers du mot de démagogue, je le prends dans le sens où il signifie un aristocrate hypocrite qui cherche à étouffer son frere le démocrate en le serrant dans ses bras.

DÉMOCRATE : signifie le contraire d’aristocrate, dans l’acception que nous avons donnée à celui-ci.

Le démocrate croit & assure que les districts ont le pouvoir législatif, car l’exécutif personne n’en doute.

La commune aura beau dire, l’assemblée nationale beau faire, on ne persuadera jamais à un démocrate qu’il y ait une puissance au-dessus de son district, & que les districts n’ont été assemblés que pour procéder aux élections. L’honorable membre