Page:Chantreau - Dictionnaire national et anecdotique - 1790.djvu/53

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

jets d’enrôlement de la rue Mazarine, &c. &c. Je n’aurois jamais fini si je voulois mentionner tout ce qu’on a tramé, & tout ce qu’on n’a osé tramer. Au reste, M. Du … travaille à une histoire des conjurations qui fera une terrible histoire, si M. Des …, son ami, lui tient parole, & revoit le manuscrit. Ce dernier est comme Crébillon pere, il broie du sang.

Au reste, le lecteur qui est pressé de lire, & a le bon esprit de ne croire qu’un centieme de ce qui est écrit, peut s’en tenir, en attendant, aux révolutions-Tournon.

CONSIDÉRATION : prendre en considération, c’est s’occuper de quelque chose, ou simplement concevoir le projet de s’en occuper. Cette expression a été adoptée par l’assemblée nationale ; par les représentans de la commune, d’après l’assemblée nationale ; par les districts, à l’instar de la commune ; & enfin elle a été admise dans les cercles où ces protecteurs, que Gresset qualifie si bien, vous promettent de prendre en considération telle ou telle chose. Un clerc de notaire à qui l’on recommandoit l’expédition d’un acte, répondoit qu’il le prendroit en considération.

CONSTITUTION : l’auteur du dictionnaire raisonné est embarrassé de savoir si ce mot est étranger ou françois. Il étoit étranger avant la révolution ; l’assemblée nationale travaille à le rendre françois. La constitution formera le corps de loi qui convient à un peuple libre pour vivre sous