Page:Chantreau - Dictionnaire national et anecdotique - 1790.djvu/44

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Haut clergé : cette dénomination désignoit les prélats, tels que les archevêques, évêques & abbés commendataires, &c. C’étoit cette partie du clergé qui accordoit les dons gratuits, & qui, pour en effectuer un de quatre millions, faisoit un emprunt de vingt millions pour distribuer en aumônes les 16 excédens. Le haut clergé administroit encore les décimes que se chargeoit de payer le bas clergé, classe qui comprenoit les curés & autres petits bénéficiers, qui, à raison de 6 à 700 liv. par tête, les uns dans les autres, faisoient la besogne des grands administrateurs. Cet article clergé haut & bas, dans la prochaine édition de ce dictionnaire, sera mis dans la classe des mots hors d’usage & à insérer dans l’appendice qu’on trouve à la fin de ce livre.

COALITION : ce terme a passé de la physique dans la politique ; je crois qu’on doit cette transmutation à M. de Mirabeau. En physique, c’est l’action de plusieurs parties réunies qui reçoivent une même nutrition, & ont une commune croissance ; au figuré, c’est-à-dire, en politique, c’étoit l’accord secret de plusieurs membres qui reçoivent aussi une même nutrition, & l’auteur du mot supposoit qu’il y avoit coalition entre les membres du clergé & quelques membres de la noblesse ; coalition entre la noblesse & les ministres, sur-tout lorsqu’il étoit question du veto.

Ce mot a fait quelque fortune.

COCARDE NATIONALE : c’est la livrée de notre liberté ; elle a eu lieu, on l’ar-