Page:Chantreau - Dictionnaire national et anecdotique - 1790.djvu/36

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

au plus tard. C’est dans cette caisse, qui réellement en sera une, que les 83 départements verseront leurs contributions ; ce sera la nation qui l’administrera elle-même ; & les bons qu’elle donnera pour y puiser seront de véritables bons. Ils seront ostensibles, ainsi que les motifs pour lesquels ils auront été délivrés, car cette caisse n’aura point de livre rouge.

Caisse de l’extraordinaire : déjà établie : elle est destinée à recevoir les contributions extraordinaires motivées par les circonstances & le patriotisme, telles que le quart des revenus, & les dons patriotiques. M. de Canteleu, représentant de la nation, avoit été nommé administrateur de cette caisse. On sait qu’il avoit accepté cet emploi sous le bon plaisir de l’assemblée nationale, & qu’il s’en est défait sans hésiter, lorsqu’il a été décrété que tout emploi étoit incompatible avec le titre à jamais honorable de représentant de la nation.

Nota. La commune de Paris vient, dit-on, d’ordonner que, pour le service des trois caisses, il sera créé un nouveau corps de pompiers.

CAPITALISTE : ce mot n’est connu qu’à Paris & dans quelques villes de France. Il désigne un monstre de fortune, un homme au cœur d’airain, qui n’a que des affections métalliques. Il n’a point de patrie, il est domicilié sans être citoyen ; & cet être isolé ne craint point que la fiscalité s’exerce sur son bien, qui est immense.