Page:Chantreau - Dictionnaire national et anecdotique - 1790.djvu/34

Cette page a été validée par deux contributeurs.


tieux sont des brigands & ne méritent pas que vous les épargniez ; certes, ces aristocrates avoient tort. Quand, dans les petites villes autour de Paris, des fermiers prenoient des troupeaux de vaches pour des brigands, & qu’ils venoient répandre l’alarme, ils avoient tort, si des hommes qui ont peur peuvent avoir tort. Quand on prit le prétexte des brigands pour faire venir le régiment de Flandres à Versailles, un mangeur de saints que je ne nomme pas, avoit le plus grand tort, &c. &c.

BUREAUCRATIE : mot grœco-françois, qui signifie administration, où toute l’autorité est répartie entre les différents chefs de bureaux. Comme un comité est un bureau, si ce comité se permet de donner des ordres sans les avoir reçus de ses commettans, il y a bureaucratie. Il y a eu bureaucratie toutes les fois que la commune de Paris a adressé à l’assemblée nationale le projet d’un décret que cette commune n’avoir point communiqué aux districts ; il y a aussi maintes & maintes bureaucraties dans des districts. C’est un vice dans l’administration, qui se propage : observez qu’il est engendré par l’aristocratie, jugez du monstre !

C

CAHIERS : c’est le recueil des instructions dont chaque province a chargé ses députés aux états-généraux. Les circonstances imprévues, le zele, le patriotisme & la nuit