Page:Chantreau - Dictionnaire national et anecdotique - 1790.djvu/140

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

n’auroient pas compris au premier mot ce que c’étoit qu’un rayon de deux ou trois lieues. Encore trente ans de liberté & nos neveux quitteront les ciseaux ou l’aune pour monter à la tribune aux harangues ; les Porcherons auront leurs orateurs comme le café de Foy a les siens.

Cependant malgré le faisceau de lumiere qu’a fait jaillir la révolution, il y a eu des commissaires de district qui ont voté pour un rayon de 18 lieues. Sur quelle immense surface vouloient-ils donc établir leurs patrouilles ? Je ne pardonne point cette folle prétention à des hommes qui, par le poste important qu’ils occupent, doivent encore être plus instruits que les honorables membres dont ils se chargent de guider les opinions. C’est avec raison que l’assemblée nationale, qui fait qu’un cercle est égal au produit de son rayon par la demi-circonférence, n’a point eu égard au thérorême de MM. les commissaires, & a décrété un département de deux lieues seulement.

RÉGIME : en politique, il équivaut à administration, à gouvernement. L’ancien régime, c’est l’ancienne administration, celle qui avoit lieu avant la révolution ; & le nouveau régime, celle qui a été adoptée depuis cette époque ; celle dont les vrais patriotes attendent leur bonheur ; mais qui désespere les insectes frêlons qui ne s’alimentoient que des abus que l’ancien régime autorisoit.

REPRÉSENTANS DE LA NATION : Voyez Députés.