Page:Chantreau - Dictionnaire national et anecdotique - 1790.djvu/135

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

clamer ne signifioit pas ce qu’il signifie au Perron. Mais un colporteur aujourd’hui, qui est un homme public, & dont les discours influent sur les opinion ; un colporteur, dis-je, doit être un homme instruit, & messieurs du Perron ont fort bien fait de le tancer.

PROVISOIRE : ce qui se fait par provision ou en attendant mieux. Ce mot est très-souvent mis en usage, & presqu’aussi heureusement que dans l’ancien régime, où vous aviez des arrêts provisoires qui vous pulvérisoient le fond comme la foudre de frêles atomes.

POUVOIR : puissance, force.

Pouvoir législatif : c’est la puissance qui fait les loix ; elle n’est rien sans le pouvoir exécutif, qui est la force qui soutient les loix & les fait observer. Dans l’ancien régime le pouvoir législatif ou éditif étoit si étroivement lié au pouvoir exécutif, qu’ils ne faisoient qu’un. Ils étoient dans une seule main ou plutôt dans un seul bras, tellement organisé, que quand la loi parloit, le bras se levoit ; & dans le cas où le bras se fût levé avant que la loi n’eût parlé, il y avoit une espece de détente, que l’œil seul de l’artiste appercevoit, avec laquelle on mettoit la loi en mouvement pour la faire parler, en raison du geste ou des gestes qu’avoit fait le bras. Cet heureux mécanisme étoit dû au cardinal de Richelieu, à qui le fameux pere Joseph en avoit découvert tous les développemens. Nous avons eu depuis quel-