Page:Chantreau - Dictionnaire national et anecdotique - 1790.djvu/129

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

avons aujourd’hui. Mais au bout de 20 ans qu’on s’étoit livré aux affaires & aux hommes qui les font, on se souvenoit de la patrie comme des bottes de sept lieues de l’ogre dont on avoit lu l’histoire en même temps que celle des romains. D’où venoit donc cette indifférence ? — D’où ? de ce que le mot de patrie n’étoit alors qu’un vain son ; parce qu’il n’y a point de Patrie où il y a des courtisans & des mangeurs de pension ; qu’il n’y a point de Patrie où il y a des courtisans & des mangeurs de pension ; qu’il n’y a point de patrie où il y a des bastilles ; qu’il n’y a point de patrie où il y a des Pret…s & des Parl…ts ; qu’il n’y a point de patrie enfin où il n’y a point de patrie. Mais aujourd’hui que nos courtisans sont épars comme nos pigeons, que les bastilles ne sont plus, que les Pret…s seront ce qu’ils doivent être, & que les Parl…ts ne feront plus ce qu’ils font encore, il y aura une patrie ; elle sera tout pour nous, nous serons tout pour elle. L’éducation de nos enfans sera patriotique, devenus hommes, ils seront comme leurs peres de zélés patriotes, & le derniers comme que peres & fils prononceront sera ce mot sacré de patrie.

PATRIOTE, substantif masculin & féminin : celui ou celle qui aime sa patrie & cherche à lui être utile. Nous allons avoir autant de patriotes que nous avions d’impatriotes.

PATRIOTIQUE, adj. : ce qui est du patriote, ce qui qualifie les actions du patriote. Voyez don patriotique, contribution patriotique, &c. Nous avons aussi des journaux soi-disans patriotiques, parce qu’ils