Page:Chantreau - Dictionnaire national et anecdotique - 1790.djvu/117

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

re autre chose que des poulmons, & qui, modernes Démosthenes, ont vaincu cette marâtre & parlent malgré elle. Le patriotisme & la liberté, dont les efforts sont incalculables, ont fait aussi des miracles, & tel négociant, qui, sous l’ancien régime savoit à peine faire une facture ou parler à ses garçons, rédige aujourd’hui des adresses ; monte en chaire ou à la tribune, & pérore aussi longuement & avec autant d’aisance que le plus habile septheurier [1].

MUNICIPALITÉ : mot que nous avons fait depuis la révolution, sans le secours des Anglois ; il signifie & signifiera dans la nouvelle division de la France, le corps des magistrats élus par une ville pour veiller à ses intérêts & à sa police ; pour la gouverner enfin, même dans les plus petits détails. Municipalité, signifiera aussi la jurisdiction, l’exercice des magistrats municipaux ; ainsi l’on dira la municipalité ordonne ; tel ou tel village dépend de telle municipalité.

MUNICIPAUX : magistrats qui composent la municipalité. Voyez Maire.

  1. C’est le nom qu’on donne au palais aux avocats qui plaident à l’audience de sept heures. Il y a un de ces septheuriers qui jouit d’une grande réputation, & dont le genre d’éloquence a passé dans nos districts.

    Cette note a été fournie à l’imprimeur par un ancien lieutenant de la bazoche.