Page:Champollion - Lettres écrites d’Égypte et de Nubie en 1828 et 1829.djvu/51

Cette page a été validée par deux contributeurs.


rement payée de quelques dépenses, de quelques fatigues et de quelques hasards.

Ce sont ces mêmes vues qui ont animé nos voyageurs français, et qui ont excité leur zèle et leur dévouement. Préparés de longue main à cette exploration scientifique, se confiant avec toute raison aux lumières et au caractère de leur chef, protégés partout par le nom vénéré de leur Roi, ils ont quitté la côte de France, le 31 juillet dernier, sur la corvette l’Églé, qui doit toucher d’abord à Agrigente en Sicile, et les porter ensuite à Alexandrie. À M. Champollion le jeune se sont réunis MM. A. Bibent, architecte, connu par ses importants travaux sur Pompei ; et comme dessinateurs, Nestor Lhote, employé à la direction générale des douanes ; Salvador Cherubini et Alexandre Duchesne, Bertin fils et le Houx, élèves de M. le baron Gros. M. Lenormant, inspecteur au département des beaux-arts, a profité de cette précieuse occasion pour visiter les monuments de l’Égypte.

Une association non moins heureuse pour les voyageurs français, est celle que leur a assurée S. A. I. et R. le Grand-Duc de Toscane. Animé de cette protection déclarée pour les sciences et pour les arts, qui est héréditaire dans sa famille, ce prince a désigné plusieurs savants ita-