Page:Champollion - Lettres écrites d’Égypte et de Nubie en 1828 et 1829.djvu/441

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


d’où je me rendrai à Aix, pour étudier les papyrus de M. Sallier. Ce sera une petite séance égyptienne, et j’espère en reprendre l’habitude journalière à Paris ; c’est un sort, et je m’y résigne sans peine… Adieu.