Page:Champollion - Lettres écrites d’Égypte et de Nubie en 1828 et 1829.djvu/420

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


On sera frappé de cette différence très-sensible, en comparant les bas-reliefs de la salle hypostyle avec ceux qui couvrent les parois de la première salle de droite, et, en général, toute la partie du palais à droite de la salle hypostyle, décorée sous Rhamsès-le-Grand. Cette étude n’est pas sans intérêt, et importe beaucoup à l’histoire de l’art en général, surtout quand il s’agit d’époques bien antérieures aux premiers essais des maîtres immortels qu’a produits le génie inépuisable des Grecs ; et ici, j’ai sous les yeux et sous la main des documents de cette importante histoire : je les explore de mon mieux, et j’y pense sans cesse, ne fût-ce que comme sujet de distraction des magnificences de notre château de Kourna, petite bicoque de boue, à un étage, mais dominant majestueusement ces tanières et ces terriers où se nichent nos concitoyens les Arabes ; nous y jouissons journellement d’une température de 32 à 38 degrés ; mais on s’habitue à tout, et nous trouvons qu’on respire très-agréablement à 28 degrés : d’ailleurs, je ne suis au château que la nuit.

Nos explorations à Thèbes avancent vers leur terme ; le 1er août prochain nous passerons sur la rive orientale, où nous attendent les immenses constructions de Karnac et de Louqsor ; ces dernières sont déjà dans nos portefeuilles. Un mois