Page:Champollion - Lettres écrites d’Égypte et de Nubie en 1828 et 1829.djvu/348

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


successeur de Philopator. On lit enfin sur les parois de droite et de gauche l’inscription suivante, relative à des embellissements exécutés sous le règne postérieur, celui d’Évergète II et de ses deux femmes :

« Bonne restauration de l’édifice, exécutée par le roi, germe des dieux lumineux, l’éprouvé par Phtah, etc., etc., Ptolémée toujours vivant, etc., par sa royale sœur, la modératrice souveraine du Monde, Cléopâtre, et par sa royale épouse, la modératrice souveraine du Monde, Cléopâtre, dieux grands chéris d’Amon-Ra. »

C’est à la déesse Hathôr qu’appartenait plus spécialement le sanctuaire de droite ; cette grande divinité y est représentée sous des formes variées, recevant les hommages des rois Philopator et Épiphane ; les dédicaces des frises sont faites au nom de ce dernier.

Le sanctuaire de gauche fut consacré à la déesse Thmeï, la Dicé et l’Alété de mythes égyptiens ; aussi tous les tableaux qui décorent cette chapelle, se rapportent-ils aux importantes fonctions que remplissait cette divinité dans l’Amenti, les régions occidentales ou l’enfer des Égyptiens.

Les deux souverains de ce lieu terrible, où les âmes étaient jugées, Osiris et Iris, reçoivent d’abord les hommages de Ptolémée et d’Arsinoé, dieux Philopators ; et l’on a sculpté sur