Page:Champollion - Lettres écrites d’Égypte et de Nubie en 1828 et 1829.djvu/109

Cette page a été validée par deux contributeurs.


remis, avec le corps du procès, entre les mains du maître par l’intendant de la maison.

Le ménage. — J’ai réuni dans cette série, déjà fort nombreuse, tout ce qui se rapporte à la vie privée ou intérieure. Ces dessins fort curieux représentent : 1° diverses maisons égyptiennes, plus ou moins somptueuses ; 2° les vases de diverses formes, ustensiles et meubles, le tout colorié, parce que les couleurs indiquent invariablement la matière ; 3° un superbe palanquin ; 4° des espèces de chambres à portes battantes, portées sur un traîneau et qui ont servi de voitures aux anciens grands personnages de l’Égypte ; 5° les singes, chats et chiens qui faisaient partie de la maison, ainsi que des nains et autres individus mal conformés, qui, 1500 ans et plus avant J.-C., servaient à désopiler la rate des seigneurs égyptiens, aussi bien que, 1500 ans après, celle de nos vieux barons d’Europe ; 6° les officiers d’une grande maison, intendants, scribes, etc. ; 7° les domestiques portant les provisions de bouche de toute espèce ; les servantes apportant aussi divers comestibles ; 8° la manière de tuer les bœufs et de les dépecer pour le service de la maison ; 9° une suite de dessins représentant des cuisiniers préparant des mets de diverses sortes ; 10° enfin, les domestiques portant les mets préparés à la table du maître.