Page:Chadourne - L’Amour et le Sablier, 1921.djvu/35

Cette page n’a pas encore été corrigée


Portique

Je m’incline sur ton visage
Pour y chercher l'essentiel,
Pour y découvrir ce que l'âge
Pourra te laisser d’éternel !