Page:Chadourne - L’Amour et le Sablier, 1921.djvu/27

Cette page n’a pas encore été corrigée


Image

Ce lilas près de la porte,
La nuit n’est occupée que de son parfum ;
Cette image, au fond de moi-même.
Mon esprit n’est occupé que d’elle seule.