Ouvrir le menu principal

Page:Ceci tuera cela - Coubertin.djvu/4

Cette page a été validée par deux contributeurs.
515
ceci tuera cela !

quiétants et lointains. Il faut donc préciser et limiter. Ce serait une erreur capitale que de prendre l’œuvre par le haut, de tracer un plan vaste, luxueux et de le restreindre ensuite de degré en degré pour le rendre applicable aux cas les plus modestes. Nous devons procéder à l’inverse : avoir en vue les petites villes, bourgs, chefs-lieux de canton, gros villages et concevoir un type à leur portée, proportionné à leurs ressources et à leur esprit d’initiative qui est faible ; il sera toujours facile d’amplifier selon les circonstances les données initiales.

L’art populaire par excellence, c’est le chant choral. Un quatuor vocal, et le voilà en germe dans le sol. Un double quatuor vocal, et la conquête est complète. Au-delà, c’est le cœur proprement dit. Est-il donc difficile de trouver quatre chanteurs de bonne volonté ?… Non certes. Ce qui manque ce ne sont pas les voix, c’est le répertoire. Car enfin les gens ne s’assembleront point pour entendre chanter Au clair de la lune ou la Casquette du père Bugeaud fut-ce à deux parties : or, la France qui l’ignore possède un admirable répertoire pour le chant choral ; graves et légères, tristes et plaisantes, simples et complexes, les harmonies nationales forment accumulées un trésor plusieurs fois séculaire d’où est prête à s’envoler toute la dynamique des émotions, des enthousiasmes créateurs, des apaisements et des joies salutaires que recèle en son sein la musique, cette divine compagne des hommes. Bien peu de ruraux — disons le mot : bien peu de rustres — restèrent insensibles à la troublante poésie du Chant de Crépuscule de César Frank s’envolant dans la grande paix des soirs d’été. Et si je cite ce morceau, c’est à cause du nom de son auteur. Le chant du crépuscule est d’une grandeur si simple, que des villageois l’ont appris en quelques heures. Même l’art compliqué des auteurs modernes est utilisable en certaines de ses parties.

Il s’agit donc de dresser le répertoire. En 1906, le Comité International olympique ayant assemblé à Paris un Congrès en vue d’examiner le rapprochement possible des Arts, des Lettres et des Sports amorça cette œuvre bienfaisante. Il n’y a qu’à continuer dans la voie ouverte par ce congrès qui se tint dans le foyer de la Comédie Française et auquel plus d’un parmi nos artistes se souvient, sans doute, d’avoir participé.

Paulo minora canamus. L’hygiène démocratique a trouvé sa formule : le bain-douche. Le bain-douche est d’origine française, mais