Page:Carré, Battu - Le mariage aux lanternes.djvu/22

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



FANCHETTE.

On voit bien que son magot vous donne dans l’œil !


CATHERINE.

Parlez pour vous !


FANCHETTE.

Mais non !


CATHERINE.

Mais si !


FANCHETTE.

Mais non ! c’est-y pas vous qui me disiez tout à l’heure que vous voudriez être une madame !


CATHERINE.

Et vous donc qui demandiez un homme huppé.


FANCHETTE.

Comme si on ne lisait point dans votre jeu !


CATHERINE.

Comme si je ne devinais point que c’est le trésor qui vous tente !


FANCHETTE.

Vous trouviez Guillot si bête !


CATHERINE.

C’est vous !…


FANCHETTE.

C’est vous !


CATHERINE.

Mais non !


FANCHETTE.

Mais si !


CATHERINE.

Mais non !


TOUTES DEUX.

Ah ! ah !