Page:Carpentier - Dictionnaire du bon langage - 1860.djvu/55

Cette page n’a pas encore été corrigée


Bluet, s. m., (on écrit plus rarement bleuet), espèce de fleur bleue qui croit dans les blés ; on l’appelle aussi barbeau prononcez bluè, bleue et non blu-wet etc. s. m., grand serpent ;prononcez bo-a eu deux Bœuf, s. ni quadrupède ruminant ; prononcez beu-fe on prononce au pluriel beû ainsi-que boeuf gras (beûgras) bœufsalé (beû salé) dans nerf-de- bœuf on ne prononcef f que dans bœuf ; il en est de même de œuf(eufe)et œufseû). noire. On dit prendre du café, du, thé, du chocolat ; on dit également prendre et non boire une médecine. Voyez café. Boîte, s. f., pour ventouse, est wallon ; ne dites donc pas on lui a mis six boîtes à la jambe mais six ventouses. 2. Il s'emploie absolument pour tabatière : une belle boite ; prononcez boate et non boèteni boéte.. Bon adj., avoir bon est un grossier wallonnisme ne dites donc pas on a si bon pendant CMver,auprès du feu ; dites, on est si bien, il fait si bon. 2. Ne dites pas. mon camarade a bon de me tour- menter dites, mon camarade prend plaîsir, a du plaisir, s’amuse à. 3. Ne dites pas comme je ne suis pas assez riche je ne pourrais pas faire cette énorme dépense c’est bon pour vous ; dites c’est bon à vous. 4. Pour le boni pour de bdn expressions usitées chez les enfants, surtout au jeu, sont des wallonnismes et doivent être remplacées par tout de bon ou un équiva- lent, comme, pour Quelque chose ; on dit également pour rire ou pour rien dans le sens contraire. 5. Ne dites pas ce commerçant a bon à vivre ; mais vit bien, vit à l’aise est dans l'aisance..