Page:Carpentier - Dictionnaire du bon langage - 1860.djvu/12

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


DICTIONNAIRE


DU BON LANGAGE.


A


A, prép. - Ne dites pas : le cheval à mon père, le livre à mon frère, la fête à maman, etc.; dites le cheval de mon père, le livre de mon frère, la fête de maman. - La barque à Caron fait exception à cette règle (Acad.)

2. Ne dites pas : un ami à moi, à lui ; dites, un de mes amis, un de ses amis ; on disait autrefois, et bien gracieusement, un mien ami, un sien ami.

3. Ne dites pas : nous étions à dix à table ; nous avons soupé à huit; dites, nous étions huit à table ; nous étions huit à ce souper, ou nous avons soupé au nombre de huit.

4. Ne dites pas : il a mis son fils aux Jésuites ; dites, chez les Jésuites, et mieux au collège des Jésuites. (Wall, et Fland.)

5. Ne dites pas : je demeure à la rue Hors-Château ; à quelle rue demeurez-vous; dites : je demeure dans la rue Hors-Château ou simplement, je demeure rue Hors-Château; dans quelle rue demeurez-vous.