Page:Carnet de guerre n° 3 d'Alexandre Poutrain.pdf/40

Cette page a été validée par deux contributeurs.


avec des scories. Nous y cachons le mobilier de notre salle à manger : le buffet avec ses empreintes de clou. Nous démontons ces meubles, le pied de la table y trouve sa place et même un beau guéridon en acajou massif dont nous avons pu démonter le pied. Nous recouvrons ces meubles de sacs ; puis nous nivelons avec les scories et nous maçonnons le carrelage.


Vers cette époque, il se produit une attaque dans la direction de Douchy. La chambre de Joséphine est orientée de ce côté. Les projections sur le front sont tellement puissantes et nombreuses qu’elle peut lire la nuit, sans interruption ou presque. lors


Les allemands creusent une petite tranchée de cinquante sur cinquante centimètres au ⁁fond de laquelle ils enterrent des tubes garnis de fils électriques. Cette tranchée part de l’étude Burgeat, traverse la Place, notre petite