Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/92

Cette page a été validée par deux contributeurs.


le faire inscrire à Milon.

La personne qui a servi, remet elle même la fiche à Grandy. Il vérifie le prix, l’addition, inscrit ⁁sur un cahier le nom, la somme payée, reçoit et classe le papier numéroté dans un fichier.

Dès que les clients sont servis, comme la veille, on prend une tasse de café. Autant que possible, Plouvier et moi prenons part à cette réunion, surtout le mercredijeudi, car ce jour-là on n’a pas traversé la maison, il y a moins à nettoyer ; on s’attarde à causer. Il y a souvent un incident, un fait divers à conter.

Nous avons décidé de faire payer l’épicerie comptant, pour la bonne raison que nous n’étions pas en mesure de faire crédit. Nous avons pensé que beaucoup de femmes faisaient la lessive du linge des allemands, qu’elles en recevaient