Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/89

Cette page a été validée par deux contributeurs.


à distribuer. Notre fille Rose avait son emploi. Souvent Juliette était requise. S’il nous fallait du personnel, nous n’avions que l’embarras du choix.

Alors à deux heures, la distribution commençait.

Demiautte se plaçait à l’entrée du corridor, il tenait à la main un bâton blanc, tels les agents de Police. Quand le tour était établi, il ne laissait sort entrer une personne qu’au fur et à mesure qu’il sortait quelqu’un par la cuisine.

Grandy était assis dans la salle à manger pres de la porte. Il avait le registre de la population. Il demandait à la personne qui entrait son nom et si elle prenait de toutes les denrées. C’était le cas, 98 %. Il criait à haute voix : un tel, tant de personnes. (Ce tableau était affiché