Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/87

Cette page a été validée par deux contributeurs.


contenait également les indications de Mr Loth des quantités à distribuer par tête d’habitants.

Plouvier copiait ces indications, les remettait à Michel, ou à Milon, Morel.

Le mercredi matin, Morel découpait les bandes de lard en portions de deux, de trois personnes etc. calculées d’après le nombre de ménages à deux, à trois, à quatre personnes. Il disposait d’une balance, elle lui était utile aux changements de série. Il avait la main pour couper les morceaux du poids voulu. Lorsque le temps le permettait, ce travail se faisait sur le trottoir. Joséphine, Raymonde Legrand rangeaient sur une table dans la cuisine ces morceaux par catégorie.

Le saindoux se préparait également le matin. Cette opération était plus longue que la coupe de lard. Mme Fontaine, Michel,