Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/200

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Une dizaine de maréchaux allemands étaient occupés à réparer les charrues.

Lorsque le versoir utilisé par les allemands était usé , la charrue était mise au rancart. Ils n’ont jamais pensé à utiliser l’autre versoir.

Au début, les allemands conduisaient les chevaux avec des guides ; mais ils ont trouvé notre mode de conduire au cordeau plus pratique, ils l’ont adoptée.

Les allemands ne purent labourer que les deux tiers du terroir.


Dans le courant de l’année 1915, les allemands ont installé une cantine dans l’ancienne ferme d’A. Dumont rue de Pinghem. On y fait la popote pour une partie des troupes.

Nous constatons que de temps en temps il arrive des bonbonnes que l’on enferme sous clef dans une étable.