Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/185

Cette page a été validée par deux contributeurs.


est battue, le même feldwebel qui est venu fermer les portes apres la rentrée des foins, vient passer une inspection par toute la grange, referme les portes bien soigneusement et abandonne ces récoltes à la garde des cadenas.


À la suite de notre réunion à Cambrai, à propos des Bons Communaux, je voudrais voir les maires de notre groupement, les entretenir de notre point de vue au sujet de ces bons, leur faire connaître l’usage qu’ilsque les allemands en font. Je pourrais obtenir un laissez-passer d’inspection, mais je serai accompagné d’Esler. Je charge Milon, Michel, Morel, Plouviez, Grandy de me suppléer aupres des maires qui viennent au ravitaillement.


Je ⁁ne signale plus les changements de commandants, ils sont trop nombreux. Tous n’engagent pas la lutte pour obtenir notre adhésion aux bons Communaux.