Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/176

Cette page a été validée par deux contributeurs.


En pareille circonstance, l’autorité anglaise exposait ses aviateurs et leur avion pour un résultat bien aléatoire.

Si nous avions pu lui faire savoir que les françaises détruisaient les récoltes d’une façon bien plus efficace !

Quand l’avion eut disparu, les jeunes filles se dirent qu’elles ont le droit d’avoir peur, comme l’allemand, elles se sauvent au village par le chemin du moulin, et rentrent chez elles.

Le jour les alliés employèrent pour la première fois un produit qui enflamme les ballons captifs, les jeunes filles virent bruler six saucisses. Je vis bruler celle au bois de sapins.


Au cours de mes voyages à Douai, Legrand me met