Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/162

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Un docteur allemand est logé chez Mr Ficheux, en nous voyant arriver, il descend, empêche le docteur français de s’occuper de nous, fait un pansement sommaire et nous dit de le suivre. Il nous conduit au lazarett n° 9 chez Ryckelynck.

Il cause avec un collègue, tous deux viennent examiner l’enfant, et font un pansement.

Le second docteur me dit : « Ce n’est pas grave, soyez rassuré. Vous reviendrez demain à neuf heures. » Quand Eugénie fut guérie, ce docteur me dit : « Votre fille n’est pas une française, c’est une allemande ; elle en a les apparences physiques, et la volonté, l’énergie, l’endurance. »

Les commandants qui se sont succédés dans les Communes de notre groupement de ravitaillement se sont plus