Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/147

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Je fais part de cette lettre que je viens de voir. Je dis mon indignation de cette dénonciation. « S’il se trouvent quelques personnes qui ne comprennent pas que j’ai besoin de mes enfants pour subvenir au travail considérable que nous assumons avec le ravitaillement et l’épicerie, je veux que la réprobation générale de leur façon d’agir, leur fasse comprendre la faute qu’elles ont commise. Le meilleur moyen d’atteindre ce but, c’est de supprimer ces distributions.

Vous pouvez vous retirer, puisque je n’ai plus mes enfants pour nettoyer, ranger la maison apres votre dép passage, je ferme les portes. »

Je fus impressionné par l’expression de stupeur que je vis sur les figures.

Le lendemain, jour de l’é-