Ouvrir le menu principal

Page:Cambry - Description du département de l’Oise - Tome 1.djvu/2

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mot Belvacus, qu’on lit sur ses médailles, est gaulois, en supprimant la terminaison latine ; il est probable que Beauvais se nommoit Belvac : ac en gaulois signifioit demeure, habitation.

On a voulu que cette cité fût le Bratuspantium des Commentaires : on verra que Bratuspantium fut situé dans les environs de Breteuil.

Des rues anciennes retrouvées à dix pieds de profondeur, d’antiques constructions sur des constructions antiques, la bâtisse du temple de Jupiter, à présent nommé la Basse-Oeuvre, l’ancien beffroi, l’opus reticulatum des fortifications, des médailles et des médaillons de Posthume, trouvés dans les fondements des murailles, avec cette inscription, Restiturori Galliæ ; tout atteste que Beauvais fut possédé par les Romains.

On voit à côté de la préfecture des arcades à cintre plein, posées sur des fondements de construction romaine, restes du palais de nos rois de la première race.

Des statuettes nues se distinguent au-dessus d’une archivolte du temple de Jupiter ; elles appartenoient certainement à la religion païenne, et furent exécutées par des Romains.

Je pourrois ajouter à ces preuves les ruines du temple de Bacchus sur le mont Capron, à cent toises de la porte d’Amiens, à Beauvais : sa façade étoit égale à la longueur du Louvre, si l’on en croit quelques historiens. On a trouvé sur ces