Ouvrir le menu principal

Page:Calvat - Vie de Mélanie, bergère de la Salette.djvu/79

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
19
VIE DE MÉLANIE

grande, on me fera faire ma première communion et j’aurai aussi une couronne comme la vôtre, mais vous n’avez pas fait votre première communion à présent, et pourquoi portez-vous tous les jours une couronne de roses ? Vous allez la gâter ; moi je n’ai pas de couronne : pourquoi avez-vous une couronne de fleurs ICI ? » — « Mais, répondit mon aimable Frère, avant la couronne de fleurs, j’ai porté l’autre ! » En ce moment j’eus un profond recueillement, je perdis l’usage de mes sens et je me trouvai en présence de la Majesté Divine. Notre-Seigneur Jésus-Christ était grand, majestueux, plein d’amour et d’affabilité, vêtu d’une longue robe blanche argentée, transparente et brillante, sur laquelle étaient parsemées des pierres, précieuses de différentes couleurs et variantes dans leurs couleurs cristallisées ; à sa ceinture il avait une très jolie bande ou ruban en argent et très richement ornée de broderies en fleurs relevées, entremêlées de pierres précieuses (comme on dit sur la terre), mais c’était bien autre chose et tout brillant cristallisé. Sur sa tête il y avait un diadème en trois, en or fin avec des brillants scintillants et des pierres précieuses, diamants, rubis, émeraudes. Notre-Seigneur Jésus-Christ était tout