Ouvrir le menu principal

Page:Calvat - Vie de Mélanie, bergère de la Salette.djvu/78

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
18
VIE DE MÉLANIE

J’ai dit que la première fois il était tout habillé de blanc, avec une couronne de roses blanches sur sa tête, mais il n’était pas toujours vêtu ainsi. Il ne vint avec une couronne que les trois premières fois ; et quelquefois il avait une robe bleue et une ceinture blanche, d’autres fois une robe rose, des souliers blancs et une ceinture bleue. La troisième fois que je vis mon Frère, il avait une robe rose d’un rose argenté serrée à la ceinture par un ruban en or ; les bouts pendaient de côté sur sa jolie robe, et sur sa tête il portait une couronne de superbes roses. Je me rappelle qu’il y en avait de blanches d’un blanc très beau, très fin et tant soit peu lumineux ; il en était ainsi pour les roses jaunes, rouges et roses. Le voyant ainsi avec cette robe rose, je lui dis : « Mon Frère, pourquoi avez-vous une robe couleur de rose, et la mienne est bleue et blanche, de deux couleurs, donc ? Moi je n’ai pas de robe d’autre couleur ; alors faisons comme ça : vous direz à votre maman de vous mettre une robe comme la mienne, n’est-ce pas, mon Frère ? » — « Oui, ma sœur », me répondit mon bien-aimé Frère. Puis je lui dis : « Est-ce que vous avez fait votre première communion, que vous avez une couronne sur votre tête ? Moi, quand je serai