Ouvrir le menu principal

Page:Calvat - Vie de Mélanie, bergère de la Salette.djvu/51

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
XLIII
INTRODUCTION

Mais voilà bientôt sept ans qu’elle est morte, cette substituée aux superbes. Il faudra bien qu’ils soient jetés en bas de leurs sièges et que les humbles comme elle soient exaltés. Il faudra bien aussi que ceux qui meurent de faim obtiennent leur rassasiement et que les riches qui les dévorèrent si longtemps sachent à leur tour ce que c’est que le hurlement des intestins. Il y a, aujourd’hui, un assez grand nombre de signes.

Pour ce qui est de l’Avenir, de l’avenir dès Abraham, le nom d’Israël y pourvoit suffisamment. Les chrétiens seuls peuvent être riches. Ils ont le Baptême, la Pénitence, l’Eucharistie, la Confirmation, l’Extrême-Onction, l’Ordre et le Mariage. Ils ont le Manteau de la Vierge et la protection des Saints. Ils ont dix-neuf siècles de terre bénie et la fontaine miraculeuse des Traditions. Quand ils percent le Cœur de Jésus, c’est le fleuve du Sang divin qui les inonde pour les sanctifier…

Israël n’a rien que son droit d’aînesse jamais aboli et la promesse d’un triomphe certain quoique indéfiniment ajourné. L’Argent dont il est le symbolique détenteur et que les chrétiens