Ouvrir le menu principal

Page:Calvat - Vie de Mélanie, bergère de la Salette.djvu/35

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
XXVII
INTRODUCTION

demption que la théologie mystique attribue à la Seconde Personne divine.

Lorsqu’au jour de l’Annonciation, l’ange Gabriel vint frapper à la porte du Paradis perdu, cette porte aurait bien pu ne pas s’ouvrir. Il s’agissait d’envoyer le Fils de Dieu à la chair des hommes et à la mort. Mais l’impatience fut la plus forte et la porte s’ouvrit sur cette réponse de la Douloureuse : Fiat mihi secundum verbum tuum. Monde malheureux, tu ne souffriras pas un jour de plus !


IV


Un ami de Dieu m’a écrit, un jour, cette magnificence :

« Tu parles, dans Celle qui pleure, de la faillite « apparente » de la Rédemption, Et, en effet, si on regarde l’histoire des peuples chrétiens… Eh bien ! non, la réponse est simple. La Rédemption a pleinement, intégralement, parfaitement, absolument et manifestement réussi, de manière à satisfaire éternellement Dieu et les hommes. L’Humanité et la Création ont été unies