Ouvrir le menu principal

Page:Calvat - Vie de Mélanie, bergère de la Salette.djvu/349

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
289
VIE DE MELANIE

à la Salette, et que les démons ne lui apparurent plus.




On voit combien M. Nicolas avait raison d’écrire en 1881 : « Il est impossible de comprendre la bergère si on ne connaît pas l’histoire de sa première enfance et de sa première jeunesse, qui ne pourra être donnée au public qu’après le décès de sa mère et le sien propre. Nous possédons cette histoire depuis 25 ans. Nous avons eu sur ces points l’aveu de ses parents, bien que ces faits ne fussent pas, pour eux, très honorables… » (Le Secret, p. 18.)

20