Ouvrir le menu principal

Page:Calvat - Vie de Mélanie, bergère de la Salette.djvu/310

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
250
VIE DE MÉLANIE

parce que tous procèdent de l’Éternel Très-Haut. Tous avaient la connaissance claire de la future union hypostatique du Verbe de Dieu avec la nature humaine (non déchue). L’épreuve : Dieu laissa les anges quelques instants avec leur libre arbitre dans l’obscurité de la Foi (la foi sur l’union hypostatique), ensuite il leur déclara ceci et leur donna ce commandement : « Un jour viendra que mon Verbe prendra un corps humain (déjà ils avaient vu le corps d’Adam formé avec du limon, quoiqu’il ne fût pas encore créé) et sous cette nature vous devrez tous l’adorer. » À ce commandement du Tout-Puissant, il y eut un grand nombre d’Anges de toutes les Hiérarchies qui refusèrent l’obéissance à leur Créateur ; et le premier à se révolter et à donner le signal de la rébellion fut Lucifer, le plus beau et le plus élevé en gloire et en autorité, ayant sous lui tous les chœurs angéliques. Dans son orgueil il dit : « Est-ce que Moi j’adorerais le Verbe sous la nature humaine, moi qui ai mon trône au-dessus de tous les esprits sortis des mains du Tout-Puissant ? Ah ! cela je ne le ferai jamais, je n’avilirai jamais ma haute dignité ! » Il y eut une minute de silence, silence de stupéfaction… Lucifer, dans le lan-