Ouvrir le menu principal

Page:Calvat - Vie de Mélanie, bergère de la Salette.djvu/30

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
XXII
VIE DE MÉLANIE

tion est de la montrer ce qu’elle fut en réalité : un prodige de sainteté sous les apparences du rien, ignorante autant qu’il se peut de tout ce que les hommes enseignent et savante à faire peur de ce que Dieu seul peut enseigner. La célèbre Apparition, loin d’être une nouveauté pour elle, fut l’aboutissement nécessaire, voulu de Dieu, de toute la vie intérieure et profondément cachée d’une petite enfant qui avait dépassé les plus hautes cimes de la vie mystique et qu’on croyait la boue des chemins.


III


Jésus est sorti de Marie comme Adam est sorti du Paradis terrestre, pour obéir et pour souffrir. Marie est donc figurée par le Jardin de Volupté « planté par Dieu au commencement… » Le second chapitre de la Genèse est absolument incompréhensible si on ne pense pas à Marie. Il est vrai que tout est incompréhensible sans Elle. Mais combien plus ici !

Ce Jardin fermé depuis la Désobéissance,