Ouvrir le menu principal

Page:Calvat - Vie de Mélanie, bergère de la Salette.djvu/17

Cette page a été validée par deux contributeurs.



INTRODUCTION


I


Ascende superius.


Parmi les chrétiens qui ne rejettent pas le miracle de la Salette, nul ne pourrait sans s’élever à l’héroïsme du ridicule, prétendre que les deux Enfants Témoins ont pu être autre chose que des instruments infirmes.

Universellement on tient pour vérité indiscutable qu’ils étaient, en 1846, de petits paysans très grossiers, sinon imbéciles, choisis tels pour faire éclater d’autant mieux l’évidence d’une Révélation surnaturelle.

Tout au plus, à l’extrême rigueur, accorderait-