Page:Burnouf - Le Bhâgavata Purâna, tome 1.djvu/450

Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE XXI.

DIALOGUE ENTRE KARDAMA ET LE MANU.


1. Vidura dit : Fais-moi connaître maintenant, bienheureux sage, la famille si vénérée du Manu Svâyam̃bhuva, dans laquelle les mariages donnèrent naissance aux créatures.

2. Priyavrata et Uttânapâda furent fils de Svâyam̃bhuva ; dis-moi comment ils protégèrent la justice et la terre qui se compose de la réunion des sept Dvîpas.

3. Le Manu eut une fille, ô Brâhmane, célèbre sous le nom de Dêvahûti, et tu nous as dit quelle devint la femme de Kardama, l’un des chefs des créatures.

4. Combien ce grand Yôgin eut-il d’enfants de cette femme qui était douée des signes caractéristiques du Yoga ? C’est là ce que je désire apprendre de ta bouche.

5. Dis-moi aussi comment le bienheureux Rutchi, ô Brâhmane, et comment Dakcha, le fils de Brahmâ, créèrent les êtres, ayant pris chacun pour femme une fille du Manu.

6. Mâitrêya dit : Le bienheureux Kardama ayant reçu de Brahmâ cet ordre : « Produis les créatures, » se livra sur les bords de la Sarasvatî à une pénitence de dix mille années.

7. Là, par la pratique des cérémonies, jointe à la méditation, Kardama se réfugia avec dévotion auprès de Hari qui donne à ceux qui l’implorent les dons les plus précieux.

8. Satisfait alors, Bhagavat, le Dieu aux yeux de lotus, se fit voir à lui dans le Krǐtayuga, en prenant pour corps la forme de Brahmâ, que l’on ne connaît que par la parole.

9. À la vue de cet Être pur, resplendissant comme le soleil, portant une guirlande de lotus blancs et bleus, dont le visage, sem-