Page:Burnouf - Le Bhâgavata Purâna, tome 1.djvu/429

Cette page a été validée par deux contributeurs.


déférence que tu témoignes [aux Brâhmanes] ne fait rien perdre de sa majesté au Maître des trois qualités, au soutien de l’univers, car cette déférence n’est pour toi qu’un jeu.

25. Quel que soit le châtiment ou le genre de vie que tu imposes à tes deux serviteurs, nous l’approuvons comme convenable, ou bien inflige-nous la punition que nous méritons nous-mêmes, nous qui avons maudit deux innocents.

26. Bhagavat dit : Ces deux serviteurs en qui l’application à leur devoir a été fortifiée par une attention qu’augmentait l’orgueil, tomberont immédiatement dans la voie opposée à celle des Suras, et reviendront bientôt après en ma présence ; l’imprécation que vous avez prononcée, c’est moi qui en suis l’auteur, sachez cela, ô Brâhmanes.

27. Brahmâ dit : Après avoir vu Vikuṇṭha, ce trésor du plaisir des yeux, et le Vâikuṇṭha, sa demeure, qui brille de son propre éclat ;

28. Après avoir marché autour de Bhagavat en signe de respect, après l’avoir salué et avoir pris congé de lui, les solitaires partirent, la joie dans le cœur, célébrant la beauté de Vichṇu.

29. Bhagavat dit à ses deux serviteurs : Allez, ne craignez rien ; que le salut soit avec vous ; je pourrais bien détruire la malédiction des Brâhmanes, mais je ne veux pas revenir sur ce qui est ma décision.

30. Après avoir expié l’injure que vous avez faite à des Brâhmanes par l’excès d’un emportement dont j’étais l’objet, vous reviendrez de nouveau en ma présence au bout de peu de temps.

31. Bhagavat, après avoir donné cet ordre à ses gardiens, rentra dans son séjour qui est orné de files de chars, et embelli d’une splendeur sans égale.

32. Mais les deux chefs des Dieux, dépouillés de leur éclat, déchus de leur orgueil, furent exclus du ciel de Hari par la malédiction irrésistible des Brâhmanes.

33. Au moment où ils tombaient tous deux du séjour de Vikuṇṭha, un grand bruit d’exclamations partit des principaux chars.

34. Maintenant ces deux chefs des serviteurs de Hari sont unis à l’énergie puissante de Kaçyapa qui est déposée dans le sein de Diti.