Page:Burnouf - Le Bhâgavata Purâna, tome 1.djvu/226

Cette page a été validée par deux contributeurs.


8. Il était monté sur son char avec Uddhava et Çâinêya (Sâtyaki), dans l’intention de se rendre à la ville de Dvârakâ, quand il vit, accourant à sa rencontre, Uttarâ, éperdue de frayeur, [qui s’écriait :]

9. Au secours ! au secours ! chef des Yôgins, Dieu des Dêvas, souverain de l’univers ; je ne vois pas d’autre refuge que toi dans ce monde, où la mort atteint successivement toutes les créatures.

10. Seigneur, un javelot dont la pointe est un fer brûlant, s’avance contre moi ; il va me réduire en cendres ! Sauve, ô mon protecteur, le fruit que je porte dans mon sein !

11. Bhagavat, l’ami de ceux qui lui sont dévoués, entendant ces paroles, reconnut le javelot du fils de Drôṇa qui allait bientôt enlever au monde le [dernier des] descendants de Pâṇḍu.

12. En ce moment même, ô le meilleur des solitaires, les fils de Pâṇḍu apercevant cinq javelots enflammés qui s’avançaient à leur rencontre, apprêtèrent leurs propres flèches.

13. Mais Bhagavat voyant le danger qui menaçait des amis dont la pensée n’avait d’autre objet que lui-même, les protégea de son propre javelot Sudarçana.

14. Celui qui est l’Esprit résidant au sein de toutes les créatures, le seigneur du Yoga, Hari enveloppa de la Mâyâ dont il dispose le fruit de la fille du roi Virâṭa (Uttarâ), pour perpétuer la famille de Kuru.

15. Le javelot, appelé Brahmaçiras, quoique sûr, ô descendant de Bhrĭgu, d’atteindre son but d’une manière irrésistible, s’apaisa en rencontrant la splendeur de Vichṇu.

16. Ne va pas, cependant, voir une merveille dans cette action du merveilleux Atchyuta, qui, toujours incréé, crée, conserve et détruit cet univers avec la divine Mâyâ !

17. Accompagnée de ses fils sauvés du javelot de Brahmâ, et suivie de Krĭchṇâ, la vertueuse Prĭthâ adressa ces paroles à Krĭchṇa, qui était sur le point de partir :

18. Je t’adore, ô toi, Purucha, toi le premier des êtres, le Seigneur souverain, supérieur à Prakrĭti (la Nature), sans attributs [qu’on puisse saisir], répandu au dedans et au dehors de toutes les créatures,