Page:Burnouf - Le Bhâgavata Purâna, tome 1.djvu/213

Cette page a été validée par deux contributeurs.



CHAPITRE VI.

DIALOGUE ENTRE VYASA ET NÂRADA.


SÛTA dit :

1. Le bienheureux Vyâsa, fils de Satyavati, ayant ainsi appris la naissance et les actions du Rĭchi des Dêvas, lui adressa encore, ô Brâhmane, de nouvelles questions.

2. Vyâsa dit : Lorsque ces Brâhmanes mendiants, qui t’avaient enseigné la science parfaite, se furent éloignés, que fis-tu ensuite pendant ta première jeunesse ?

3. Comment, ô fils de Svayam̃bhû, as-tu passé la suite de ton existence ? comment, les temps étant accomplis pour toi, as-tu abandonné ce corps [d’esclave] ?

4. En effet, ô le meilleur des Suras ! Kâla (le Temps), cette puissance qui détruit tout, n’a pas interrompu en toi ce souvenir qui se reporte à un âge précédemment écoulé.

5. Nârada dit : Lorsque ces Brahmanes mendiants, qui m’avaient enseigné la science parfaite, se furent éloignés, voici ce que je fis ensuite pendant ma première jeunesse.

6. L’esclave ma mère n’avait pas d’autre enfant que moi, et je n’avais d’autre appui qu’elle ; cette femme ignorante me voua l’affection la plus vive.

7. Dépendante comme elle l’était, elle n’avait pas, malgré son désir, le droit de me donner aucun bien ; car le monde est sous l’empire de son maître, comme une poupée de bois.

8. Et moi, ignorant le temps, les lieux et les points de l’horizon, j’habitai jusqu’à l’âge de cinq ans avec cette famille de Brahmanes, leur vouant toute mon attention.