Page:Burnouf - Le Bhâgavata Purâna, tome 1.djvu/201

Cette page a été validée par deux contributeurs.


19. Quinzièmement, sous la figure d’un nain, il se rendit au sacrifice de Bali, ne demandant que l’étendue de trois pas, mais voulant [en réalité] s’emparer des trois mondes.

20. Seizièmement, voyant que les rois tyrannisaient les Brâhmanes, dans sa fureur, il purgea vingt et une fois la terre de la race des Kchattriyas.

21. Dix-septièmement, fils de Satyavatî et de Parâçara, voyant que les hommes avaient peu d’intelligence, il divisa en rameaux l’arbre du Vêda.

22. Ensuite, prenant le rôle de Dieu des hommes (de roi), dans le désir d’être utile aux Suras, il accomplit plusieurs actions héroïques, telle que celle de jeter un pont sur l’océan.

23. Dans la dix-neuvième et dans la vingtième incarnation, naissant deux fois parmi les Vrĭchṇis, sous les noms de Râma (Balarâma) et de Krĭchna, Bhagavat débarrassa la terre du fardeau qui l’accablait.

24. Enfin, dans le cours de l’âge Kali, voulant troubler les ennemis des Suras, il naîtra parmi les Kîkaṭas, sous le nom de Buddha, fils d’Añdjana.

25. Et lorsque, vers le crépuscule de ce Yuga, les rois ne seront plus que des brigands, le maître du monde naîtra de Vichṇuyaças, sous le nom de Kalki.

26. Sages Brâhmanes, les incarnations de Hari, trésor de Bonté, sont sans nombre, comme les mille canaux qui sortent d’un lac inépuisable.

27. Les Rĭchis, les Manus, les Dêvas, les fils des Manus et les Pradjâpatis (les Chefs des créatures), tous brillants de splendeur, sont tous des manifestations de portions diverses de Hari lui-même.

28. Ces êtres ne sont que des manifestations de parties détachées des portions de l’Esprit ; Krîchna seul est Bhagavat tout entier ; mais toutes ces manifestations sont destinées, dans chaque Yuga, à consoler le monde opprimé par les ennemis d’Indra.

29. L’homme pieux qui répète soir et matin avec dévotion le mystère des naissances de Bhagavat, est délivré des maux de ce monde.