Page:Boutroux - De la contingence des lois de la nature.djvu/107

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


violente, mais imperceptible et continue ; de telle sorte qu’il soit pratiquement impossible de déterminer le point où les phénomènes physiques cessent d’exister uniquement par eux-mêmes et pour eux-mêmes, et commencent à être élaborés par des formes supérieures, dont ils deviennent les instruments.