Ouvrir le menu principal

Page:Bourdon - En écoutant Tolstoï.djvu/340

Cette page a été validée par deux contributeurs.




SUR LE JAPON
ET LE MONDE JAUNE[1]


Que, par hypothèse, les conséquences de la victoire supposée du Japon dans sa guerre avec la Russie soient profondes, chacun en tombe d’accord. Qu’elles soient redoutables à l’Europe entière, confondue par les Jaunes dans une commune hostilité ; qu’elles entraînent, à une échéance plus ou moins prochaine, l’éviction des établissements européens en Asie et la reprise totale de la terre jaune par le monde jaune ; qu’il en puisse résulter une crise sérieuse, à la fois économique et politique, pour l’Europe simultanément concurrencée par l’Amérique et pourchassée par l’Asie… le comte Tolstoï, les yeux fixés sur l’absolu de son idéal,

  1. Voir page 44.