Ouvrir le menu principal

Page:Bourdon - En écoutant Tolstoï.djvu/256

Cette page a été validée par deux contributeurs.


ni ne peut le commencer. Inventer des moyens de destruction encore plus terribles : des ballons avec des bombes, des gaz asphyxiants, des obus que les hommes lanceront sur les autres ? Quoi qu’on invente, tous les États se muniront des mêmes armes de destruction, et, de même que la chair à canon, après les armes blanches, est allée sous les balles, après les balles sous les grenades, sous les bombes, sous les canons à tir rapide, sous la mitraille, sous la mine, elle ira également sous les bombes lancées des ballons et remplies de gaz asphyxiants.

Rien ne prouve plus évidemment que les discours de M. Mouraviev et du professeur Martens que la guerre japonaise ne contredit pas la Conférence de La Haye, rien ne prouve mieux que ces discours jusqu’à quel degré, en notre monde, est déformée l’œuvre de la transmission de la pensée : la parole, et jusqu’à quel point nous avons perdu la capacité du raisonnement clair, intelligent. On emploie la pensée et la parole, non pour servir de guide à l’activité humaine, mais pour justifier toute activité criminelle. La dernière guerre des